04.03.19

Blog

Le drone, nouvel allié du stockage & de la Supply Chain

  • #Drone
  • #Optimisation
  • #Stock
  • #Supply Chain

Article publié par Léa Perasso, Consultante Senior, experte Drone & Supply Chain chez Keyrus Management
Pour en savoir + sur Keyrus Management, rendez-vous sur ce lien

Les drones autonomes pour l’inventaire des stocks physiques

Les drones font partie des nouvelles technologies depuis quelques années maintenant. Aujourd’hui, on peut les apercevoir en ville, en campagne ou bien même dans des parcs. L’utilisation des drones s’industrialise peu à peu après des débuts hésitants. Plus performants, plus fiables, plus rapides, les drones ont gagné en autonomie et sont pourvus de solutions de lecture optiques dernier cri.
Voici un tour d’horizon de l’usage des drones dans l’univers du stockage et de la Supply Chain.  

Article blog Keyrus drone et supply chain


Rappelons tout d’abord brièvement pourquoi il est indispensable d’effectuer les opérations d’inventaire !
 
Toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant doit procéder à l’enregistrement comptable des mouvements affectant le patrimoine de son entreprise. Ces mouvements sont enregistrés chronologiquement. C’est une démarche qui est obligatoire, Article L123-12 du Code de commerce. L’entreprise doit contrôler par inventaire, au moins une fois tous les douze mois, l’existence et la valeur des éléments actifs et passifs du patrimoine de l’entreprise.

Malgré les progrès réalisés grâce aux codes-barres ou étiquettes RFID Radio Frequency Identification (technologie permettant de scanner en masse), les inventaires manuels sont longs et demandent des ressources importantes pour les entreprises. Prenons l’exemple d’un entrepôt logistique de 15 000 références : il peut être nécessaire de mobiliser plus de 50 personnes sur 2 jours ! Dans l’industrie automobile, pour un parc automobile de 4000 véhicules, il serait nécessaire de mobiliser 2 personnes sur deux jours.

Réaliser un inventaire physique complet une ou deux fois par an peut générer des écarts de stock conséquents sachant que dans 99% du temps les inventaires sont réalisés pendant les heures de travail. Aujourd’hui il n’est plus nécessaire de faire appel systématiquement à des opérateurs pour scanner les étiquettes et atteindre des racks élevés à l’aide de nacelles. Un seul drone ou plusieurs drones (selon la surface à inventorier) équipés d’une caméra 360° peuvent tout à fait effectuer un inventaire complet. Le drone parcourt de manière autonome toute la zone d’inventaire selon un plan de vol déterminé et un système de géolocalisation indoor. Ce dernier partage l’information de stock en temps réel avec le Warehouse Management System (WMS).

Avec l’aide des technologies RFID et de reconnaissance d’images, l’état de stock peut être mis à jour rapidement et en temps réel. Pour l’entrepôt, ou bien le parc automobile donné en exemple, l’ensemble du stock peut être scanné par un drone en seulement une journée ou bien une soirée si l’inventaire est effectué en dehors des heures d’activité. L’utilisation des drones devrait s’étendre fortement grâce aux évolutions technologiques en cours : automatisation du pilotage des drones, augmentation de l’autonomie, Machine Learning, Robotic Process Automation, maintenance prédictive… et s’inscrire dans des programmes de transformation ou d’optimisation.

Ce nouvel allié du monde de la logistique maximise la productivité. L’inventaire mobilise donc très peu de ressources humaines et se déploie rapidement, sans aucune adaptation des infrastructures. Le drone peut être déployé en dehors des heures de travail. Il est plus rapide (30 secondes pour scanner pour un humain contre 1 à 2 secondes pour un drone) moins coûteux, fiable et infatigable. Il simplifie l’identification et la correction des erreurs de stock tout au long de l’année. De plus, il détecte et évite les obstacles grâce à des capteurs et des algorithmes qui permettent à chaque drone de naviguer dans des environnements encombrés, il réduit donc les risques et la pénibilité des inventaires. Les avantages d’une utilisation adaptée des drones offre, au-delà de l’optimisation des délais d’inventaire ou de réduction des coûts, une réelle avancée en termes de sécurité au travail et d’ergonomie.

Cette solution tend à se déployer, sur les parcs de stockage, dans l’industrie automobile, dans l’industrie aéronautique et dans bien d’autres secteurs d’activité. On peut ainsi citer Cdiscount, le site marchand du groupe Casino, l’Oréal…qui multiplient les preuves de concept (PoC) et les projets de recherche sur le sujet. Des tests sont également en cours chez Bolloré Logistics, Geodis ou encore chez Kuehne + Nagel.

Si l’utilisation des drones concerne encore essentiellement les opérations d’inventaire (en intérieur), il pourrait y avoir de nouvelles perspectives notamment pour les opérations de livraisons (e-commerce par exemple). Sur ce point, la législation sera sans doute amenée à évoluer. L’utilisation des drones en logistique est un virage à ne pas manquer, au même titre que le Digital et la Data Science, et les entreprises devront anticiper sur leurs investissements et leur réorganisation.

Keyrus Management intègre l’utilisation des drones à ses solutions d’optimisation et propose à ses clients des solutions innovantes et performantes à travers des offres personnalisées alliant compétences métier et technologiques sur la Data et le Digital : Digitalisation de la Supply Chain, Distribution, Transports, Logistique, Procurements & Supply Chain et Excellence Opérationnelle (Lean Supply, Lean Digital).

 

À PROPOS DE L’AUTEUR
Léa PERASSO intervient depuis plus de 7 ans sur des missions de transformation dans le domaine de la Supply Chain, en particulier sur des projets de refonte de processus métiers autour de l’IT. Elle a accompagné des acteurs de l’industrie automobile et a développé l’activité drone au sein d’une société spécialisée dans l’audiovisuel. Ces missions lui ont permis de développer des connaissances relatives aux processus de la Supply Chain et de maîtriser les technologies des drones.