24.09.19

Communiqué de Presse

Résultats semestriels 2019

  • #Communiqué Financier
  • #Financial Publications and Information
  • #Finance et Investisseurs
  • #Actualite Transverse

Croissance organique du chiffre d'affaires de +3,3% à 145,6M€
Résultat
opérationnel courant en retrait à -4,3M€ contre 5,1M€ au 1er semestre 2018

Levallois-Perret, le 24 septembre 2019 : Les comptes consolidés du premier semestre 2019 ont été approuvés par le Conseil d’administration qui s’est réuni le 24 septembre 2019. Les comptes ont fait l’objet d’une revue limitée par les Commissaires aux comptes, leurs rapports sont en cours d’émission.

Performance opérationnelle
Activités Grands Comptes et Mid-Market

Le Groupe Keyrus enregistre au premier semestre 2019 un chiffre d’affaires consolidé de 145,6M€, en progression de 7,2% par rapport au premier semestre 2018 (3,3% à périmètre et taux de change constants). En données publiées, le chiffre d’affaires du segment Grands Comptes croît de 4,1% et celui du segment Mid-Market de 19,8%.

Le ralentissement de la croissance a touché exclusivement les activités Grands Comptes qui réalisent une croissance organique de 2,2% sur ce premier semestre contre 10,1% au premier semestre 2018. Comme évoqué lors du dernier communiqué financier, ce ralentissement a fortement impacté la rentabilité opérationnelle des activités en Europe (principalement en France) et au Brésil. Cependant, le marché et les fondamentaux de Keyrus restent solides et bien orientés avec les tendances moyen terme d’enjeux de transformation digitale des grandes organisations au niveau mondial.

Les activités Mid-Market progressent de 7,3% à périmètre constant au premier semestre 2019. Au-delà de l’intégration réussie du groupe Arcadie, Absys-Cyborg a réalisé une forte  croissance organique sur ce semestre, grâce à des équipes de delivery renforcées et au déploiement des nouvelles offres incubées en 2018.

Principaux indicateurs financiers

Le Résultat Opérationnel Courant du segment Grands Comptes, qui s'établit à -5,7M€ contre +2,7M€ au premier semestre 2018, est en forte dégradation.

  • Le ralentissement de la croissance a fortement pesé sur le taux d’occupation des consultants au premier semestre ; des recrutements importants avaient été anticipés en S2 2018 pour faire face à la croissance. Ce phénomène est d’autant plus marquant en France, au Royaume Uni, et au Brésil, ce qui a pesé sur la marge opérationnelle.

Par ailleurs, le ROC est également impacté par des investissements importants en structure réalisés également en S2 2018 pour accompagner la croissance attendue. Ceux-ci n’ont pas pu être rentabilisés avec la marge dégradée du premier semestre.

Des actions fortes d’amélioration du taux d’occupation et d’ajustement des charges fixes ont été lancées. Celles-ci permettront d’avoir une rentabilité fortement améliorée au second semestre 2019.

Le Résultat Opérationnel Courant du segment Mid-Market s'établit à 1,4M€ contre 2,4M€ au premier semestre 2018.

  • Ce résultat est conforme à l’exercice budgétaire et tient compte des efforts d’intégration rapide d’Arcadie. Le second semestre 2019 reste bien orienté et les activités bénéficieront de la consolidation de la croissance du premier semestre pour améliorer leur rentabilité.

Le résultat opérationnel du premier semestre 2019 s’élève à -4,9M€ contre 4,5M€ au premier semestre 2018. Il enregistre des produits et coûts exceptionnels pour -0,6M€, dont -0,5M€ de charges de réorganisation.

Le résultat net part du Groupe, s’établit à -8,4M€ et intègre un résultat financier de -1,2M€ et une charge d’impôt de -2,1M€ contre respectivement -0,6M€ et -1,5M€ au premier semestre 2018.

La dette nette s’élève à 43,2M€ au 30 juin 2019. Elle se chiffrait à 39,8M€ au 31 décembre 2018. Une bonne gestion du besoin en fonds de roulement a permis de compenser les pertes du premier semestre ; les investissements s’élevant à 3,7M€.

Eric Cohen, Président-Directeur Général du Groupe Keyrus, commente: « Ce premier semestre marque un net ralentissement de la performance de nos activités Grands Comptes et les enseignements ont déjà été tirés pour la suite de notre progression. Dans un marché toujours porteur, bien qu’en ralentissement, l’accent sera désormais mis sur le pilotage strict de nos marges pour l’ensemble de nos géographies avec un redressement significatif attendu dès le second semestre 2019.  Nos activités Mid-Market, avec une prise de commandes en croissance de 15% au premier semestre, demeurent bien orientées pour le second semestre. 

Au-delà de ce premier semestre délicat, Keyrus continue de gagner des parts de marché et de consolider sa position de leader de la « Digital Intelligence » pour accompagner la transformation des entreprises en s’appuyant sur leurs « données » pour améliorer leur performance et se différencier au sein d’un écosystème digital de plus en plus complexe.»

Keyrus publiera le 7 novembre 2019 son chiffre d’affaires du troisième trimestre 2019, après la clôture du marché.

Tableau de répartition du chiffre d’affaires par secteur opérationnel

* DÉFINITION DE LA NOTION DE CROISSANCE ORGANIQUE DU CHIFFRE D’AFFAIRES

La notion de croissance organique du chiffre d’affaires consiste à présenter le chiffre d’affaires de l’année précédente (N-1, ici exercice 2018) retraité de telle sorte à utiliser les taux de change et le périmètre de consolidation de l’année en cours (N, ici exercice 2019). Le Groupe calcule alors un chiffre d’affaires N-1 en :

  • utilisant les taux de change de l’année N pour calculer les chiffres d’affaires publiés des sociétés hors zone Euro l’année N-1 ;
  • ajoutant au chiffre d’affaires publié pour l’année N-1 le chiffre d’affaires N-1 des sociétés entrées dans le périmètre de consolidation l’année N ;
  • retranchant au chiffre d’affaires publié pour l’année N-1 le chiffre d’affaires N-1 des sociétés sorties du périmètre de consolidation l’année N.

En 2019, les retraitements permettant de passer du chiffre d’affaires 2018 publié au chiffre d’affaires 2018 organique se présentent comme suit :

Application de la norme IFRS 16

Au 30 juin 2019, la société a appliqué la norme IFRS 16. En revanche, la société a opté pour ne pas l’appliquer sur les comparables 2018 présentés dans ce communiqué. Les impacts sur le compte de résultat et le bilan au 30 juin 2019 sont :